Actualités

Ecole

10 ans déjà : SKEMA et Raleigh fêtent leur noce d'étain

27 octobre 2021 Ecole

En octobre 2021, la rentrée scolaire avait une tonalité particulière, en effet, il y a tout juste 10 ans, le campus de Raleigh ouvrait ses portes à sa première promotion. Le campus de Raleigh soufflait donc sa dixième bougie. En 2011, SKEMA ouvrait un nouveau campus sur le continent américain cette fois-ci (après celui de Suzhou en 2009). En une décennie, plus de 5000 étudiants ont été accueillis représentant une trentaine de nationalités.

 Cet anniversaire a donné lieu à plusieurs événements locaux :

  • Le 27 octobre 2021, célébration sur le campus avec nos 400 étudiants actuels en présence d’Alice Guilhon, Directrice Générale de SKEMA Business School et plusieurs membres du Comex.
  • Le même jour, dîner avec la Direction Générale de SKEMA, employés, partenaires entreprises et NC State.
  • Le 28 octobre 2021, dîner au consulat de France à New York avec le consul de France, les membres du Comex de SKEMA et plusieurs alumni.

Juliette Barcelo, étudiante BBA, ne cache pas son plaisir d’effectuer sa rentrée aux côtés des 400 autres étudiants du campus. “J'ai choisi de partir à Raleigh, pour l'expérience exceptionnelle des universités américaines. J'ai toujours été attirée par les États-Unis et l'ambiance qu'il pouvait y avoir entre les étudiants là-bas. La possibilité de voyager autour de Raleigh aux États-Unis pendant mon année d'échange m’a également beaucoup plu.

 A l'occasion de cet anniversaire, des anciens de SKEMA Raleigh se souviennent :

Maxime Lucot (SKEMA 2011) était étudiant dans la première promotion de Raleigh, dans le Programme Grande Ecole, spécialité « Corporate Finance ». Après un semestre sur le campus de Suzhou, le jeune homme de l’époque décide de poursuivre l’expérience aux États-Unis. « Je suis vraiment content d’en reparler, parce que c’était vraiment une énorme nouveauté pour les écoles de commerce de disposer d’un campus à l’international. Le plus souvent, si on voulait aller étudier à l’étranger, il fallait entrer dans une université locale. Là, on avait l’impression d’être à la maison, mais sur un autre continent ! », sourit Maxime Lucot, actuellement contrôleur financier chez Christian Louboutin. A son arrivée au pays de l’Oncle Sam, le jeune homme manie mal la langue anglaise. Il voit alors dans ce voyage d’études une belle opportunité pour progresser dans ce domaine. « J’ai considérablement développé mon anglais car je n’étais pas bilingue, à l’inverse de mes camarades de l’époque. Grâce à cela, j’ai pu arriver serein pour mes futurs entretiens d’embauche, ceci a été capital pour ma carrière », précise le trentenaire.

Un constat partagé par Esther Fotse (SKEMA 2014), alumna camerounaise double diplômée du Programme Grande Ecole et du MSc International Business, arrivée à Raleigh en 2012. « J’ai bien progressé en anglais. Je peux dire que les cours étaient vraiment bien, nous avions de bons professeurs, ils étaient très à l’écoute. Le suivi était excellent », appuie celle qui est aujourd’hui à la tête d’une agence de voyages entre la France et le Cameroun. 

« Je n’ai pas un souvenir marquant mais un ensemble de moments, on a vécu à l’américaine et ça c’était top ! On s’est amusés, on a pris du plaisir ensemble, on faisait du sport tous les jours, on sortait. C’est ce souvenir de vie à l’américaine qui m’a le plus marqué. », nous partage Charles Thiolon (SKEMA 2011), fondateur de Velonomy qui a fait partie des premiers étudiants à s’expatrier sur le campus de Raleigh. Charles se souvient avec beaucoup d’émotion de cette joie de découvrir des choses « que je n'avais vu que dans les films ! ». C’était une opportunité de découverte unique dont il est très reconnaissant.
 

« C’était intéressant d’être au tout début de cette nouvelle aventure skémienne, on était les pionniers et ce qu’on voyait là était encore embryonnaire par rapport aux programmes qui se sont développés par la suite et au nombre d’étudiants qui ont pu faire des années entières sur place dans l’interaction avec les étudiants américains et l’intégration dans la vie locale. Je suis très content de l’avoir fait à l’époque et cela m’a permis de renforcer le lien avec SKEMA et d’unifier ce qui était à l’origine deux écoles différentes (ESC Lille et le CERAM). » nous confie Mathieu Deresmes (SKEMA 2011), aujourd’hui Google Workspace Specialist à Dublin.

 
LES 10 ANS EN PHOTOS - LES 10 ANS EN VIDÉO 

 

Partager