Actualité

Virginie Alvarez, SK 2006, fondatrice de MyWardrobeMistakes : la rencontre de la mode "second hand" & du e-commerce à Londres !

29 octobre 2018

Rencontrée au premier événement 'speed networking' organisé @Londres le 31 octobre 2018, l'association des diplômés a pu recueillir le témoignage de cette dirigeante d'entreprise qui a lancé un site de revente et d'achats de produits de luxe. Un choix éthique qui fait la fierté de son équipe.

Virginie Alvarez, SK 2006, a intégré SKEMA Business School, sur le campus de Sophia Antipolis en
Msc in Luxury Management and Marketing, après un bachelor en Marketing et Management.
Passionnée par le luxe et la mode depuis toujours, elle provoque sa chance chez Agatha Paris en entrant par la petite porte dès sa sortie d’école. 

 

Quel a été votre parcours avant MWM ?

J’ai toujours été passionnée par la mode. Après 6 ans passés chez Agatha Paris en tant que Product Manager, j’ai eu envie de partir à Londres. J’ai poursuivi mon expérience de Brand manager chez Liberty, le célèbre magasin Londonien réputé pour ses imprimés, ses tissus et son design. Je suis rapidement passée Head of sales, m’éloignant un peu du marketing, mais cela m’a apporté de nombreuses connaissances sur le wholesale entre autre. J’ai ensuite rejoint Farfetch, à l’époque bien plus petit qu’aujourd’hui ;) en tant que Responsable du site France, puis après mon premier congé maternité en tant que Category Manager Jewellery. Après mon second congé maternité, j’ai découvert que je n’avais plus le temps de concilier les deux. Un métier prenant et une vie de famille bien remplie aussi.

J’ai pensé pendant des mois à ce que je pouvais faire, alliant ce que je connais le mieux, la mode et le e-commerce et l’idée de MyWardrobeMistakes est née !

 

Un site de revente et d’achats de produits de luxe, neufs ou presque neufs se basant sur toutes les erreurs de notre consommation. Quelles erreurs ? Parlons-en : acheter des chaussures à talons pour ne jamais les mettre, oublier de retourner un produit, ne pas pouvoir se séparer d’un cadeau qu’on ne mettra jamais. Ces produits sont magnifiques, mais pourtant ils ne seront jamais portés !

Alors, plutôt que de racheter du neuf, essayons de vendre ce qui existe déjà, de faire un site ou des pop-up sales qui donnent envie d’acheter du second hand, des pièces sublimes de saison et jamais portées !

Le second hand, est aussi un choix éthique pour moi. Zéro papier, on emballe nos commandes à minima ... chaque geste compte. 

Le deuxième point clé de MWM, c’était d’offrir des services aux femmes car le plus gros luxe à notre époque c’est le temps ! Plus personne n’a de temps, encore moins avec des enfants ou des boulots prenants.  Nous voulions offrir à nos clientes un service de concierge, on vient chez vous récupérer les pièces que vous souhaitez vendre, on a une option de wardrobe consulting également pour les « vendeurs » et pour les acheteurs, on a une option « See Touch and Try » at home . Nous voulons avoir le même service de qualité que les meilleures sites. Ce n’est pas parce que nous vendons du second-hand que nous devons avoir du demi-service, bien au contraire. Notre customer service se doit d’être excellent et super réactif !

 

Qu’est-ce que vous avez appris sur vous depuis que vous êtes entrepreneur ?

Pour le moment, nous sommes une start-up. Je travaille à 360 degrés avec des agences média et PR, un designer et j’ai deux personnes qui m’aident pour l’admin. J’ai également 5 stylistes pour le wardrobe consulting.

Ce n’est pas facile de tout diriger seule, surtout quand on a été habituée à des open-spaces. Il y a ce silence parfois, les tâches les moins reluisantes qu’on doit effectuer…  Mais quand cela fonctionne, quelle satisfaction !

Aujourd’hui, je veux travailler uniquement avec des gens avec lesquels j’aime travailler. C’est ça mon luxe !

Le plus dur, reste encore de cumuler toutes les casquettes : être une femme, une mère et une chef d’entreprise. Je ne connais rien de plus difficile, cela oscille entre la culpabilité et la course , je ne m’arrête jamais entre ma vie personnelle et MWM. C'est cela pour moi, le vrai plafond de verre pour les femmes! 
 

Quels sont les 3 adresses que vous recommandez à Londres ?

A Soho, Liberty le meilleur des magasins, Boca di lupo un de mes restaurants italiens préférés, Dean street town house pour les bonnes viennoiseries du petit déjeuner (ce qui me manque le plus ici) 

 

Contact : Virginie Alvarez virginie@mywardrobemistakes.com

https://www.mywardrobemistakes.com

MyWardrobeMistakes

MyWardrobeMistakes

Partager