Actualité

Cleany, fondée par Alexandre Bellity SK 2011, classée # 49/200 du Top 2018 des meilleures start-up françaises par EY et l'Express !

28 novembre 2018

Grâce au sourcing mené par EY, le Prix de l'Entrepreneur de l'Année par l'Expresse met en lumière les jeunes pousses les plus performantes du moment. Un large panel d'activités et de collaborateurs (de 2 à 661 talents), une ambition remarquée, une croissance remarquable : ici se cachent les lauréats 2018, parmi lesquels 3 diplômés de SKEMA Business School ! Focus ici sur Alexandre Bellity, SK 2011, fondateur de Cleany, qui se hisse à  la 49eme place du classement (voir le classement) :

 

Quel a été votre parcours après SKEMA?

Après un parcours international à SKEMA, IMiM à l'époque, je suis sorti en 2011 avec un MSc Corporate Financial Management. Je venais de passer 3 ans riches et intenses, dans une ambiance géniale, et j'étais très motivé à me lancer dans un projet entrepreneurial. J'ai fondé Cleany en 2012, en sortant d'école, et j'en suis le CEO depuis.

Présentez-nous Cleany

Chez Cleany nous vous faisons une promesse: moderniser le secteur du nettoyage de bureaux en misant sur l’humain et sur la technologie. Le secteur du nettoyage est un secteur vieillissant, totalement hermétique aux nouvelles technologies et capitalisant peu sur sa force vive, les agents sur le terrains. Chez Cleany, les Cleaners sont tous recrutés et formés à la Cleany Academy, avec pour objectif d'avoir les meilleurs agents du marchés, heureux de travailler chez nous. La technologie Cleany vient en support de l'opérationnel pour maximiser l'efficacité, grâce à des outils comme le discpatch intelligent, la remontée d'informations en temps réel et la centralisation des données. C'est un réel avantage concurrentiel, mais nous n'oublions pas que ce sont les hommes qui font notre force. Nous sommes 350 aujourd'hui et prévoyons d'être 1000 l'an prochain.

 

Quels sont les challenges de votre profession pour les années à venir?

 

Satisfaction client & Engagement collaborateurs, deux enjeux à réconcilier 

Les start-ups technologiques viennent renverser les acteurs traditionnels en concentrant leurs efforts au service d’une promesse, toujours la même, la satisfaction des clients. Il est primordial de garder les collaborateurs, meilleurs ambassadeurs pour leur entreprise s’ils s’y sentent bien, engagés et impliqués à 200% dans le projet. Cleany souhaite réconcilier ces deux sujets clés de la vie de l'entreprise.

 

Libérer les Services Généraux

Les Services Généraux évoluent progressivement vers un rôle de « Facility Management & Workplace Services ». Leur nouvelle mission : décliner la politique des Ressources Humaines dans les murs de l’entreprise et apporter aux collaborateurs un environnement de travail dans lequel ils puissent s’épanouir. En jeu, la fidélisation des salariés et la défense de la “marque employeur”. Cleany veut se positionner comme un partenaire aux entreprises qui s’adaptent à ces nouveaux enjeux.

 

La technologie au coeur du futur chez Cleany

La technologie vise à soulager les différents acteurs, des Services Généraux chez le client, aux équipes opérationnelles et agents de terrain chez le prestataire. En automatisant ou simplifiant les tâches les plus répétitives et les moins valorisantes, la tech Cleany permet de gagner du temps pour se concentrer sur ce qui a réellement de la valeur. Dans le marché du nettoyage, vieux, saturé et source de nombreuses insatisfactions, la technologie simplifie la vie des clients et améliore le cadre de vie des agents d’entretien: c’est une façon de redonner du sens, en la mettant au service d’une vision sociale et durable pleine d’ambition.

 

Cleany est peut-être la 1ère véritable entreprise de CleanTech ! 🙂 

 

Contact : Alexandre Bellity <alexandre@cleany.fr>
https://www.cleany.fr/

 

 

Autre article lié : Aurélie Vermesse (SHAVE HOTEL CLARANCE) #68 dans le "Top 2018 de l’Express EY des start-up françaises" !

Partager