Actualité

Comment être « utile » dans sa vie professionnelle ?

21 juin 2019

Diplômé d’une grande école, vous vous posez peut-être aujourd’hui cette question : « quel sens donner à ma vie professionnelle ? ». Vous pouvez avoir le sentiment de ne pas contribuer à la hauteur de votre formation aux enjeux auxquels vous seriez sensibles, et vous voudriez changer de direction professionnelle pour être « utile » dans votre travail. Il est possible par ailleurs que vous n’ayez pas vraiment choisi votre métier, que vous ayez suivi une voie toute tracée sans vous poser toutes les questions sur ce que vous vouliez vraiment faire dans - et avec - votre travail.

Car dans le même temps, nous quittons une époque où les diplômes dessinaient nos carrières, selon une trajectoire relativement prévisible, pour entrer dans une période où l’incertitude est omniprésente : instabilité des organisations, allongement de la vie professionnelle, émergence de défis multiples… Face à l’incertain, nous essayons de chercher du « sens » à ce que nous faisons, parce que notre motivation et notre équilibre sont en jeu, et que nous aspirons profondément à la cohérence.
C’est la mission du Réseau Primaveras que j’ai fondé : aider des jeunes diplômés comme des cadres expérimentés à choisir leur vie professionnelle. Nous avons la conviction que nous avons la capacité de choisir notre engagement professionnel, pour mieux contribuer à notre développement, aux enjeux qui nous touchent, ou à ceux de notre organisation.

Etre « utile » est possible

Faut-il se réorienter dans l’ESS par exemple pour trouver un meilleur équilibre et avoir un travail où on se sent utile ? La tentation est forte pour certains de traduire leur quête de sens dans des activités à finalités sociales, mais cela comporte aussi des dangers.
Savoir être utile commence d’abord par observer son environnement et soi-même en situation professionnelle. La recherche de sens se construit de manière complexe comme une combinaison de nos critères de préférences au travail. Profitez de vos projets, de vos rencontres, de vos expériences pour mieux définir les besoins qui vous correspondent, et qui, vous le constaterez, ne se limitent pas aux finalités de votre activité professionnelle. Vous vous apercevrez en effet que vos besoins n’ont pas tous la même importance, que certains comptent plus que d’autres pour être vraiment motivé.

Savoir faire un travail utile devient une compétence

Diplômés de l’enseignement supérieur, nous ne sommes pas faits pour un seul métier et il n’existe pas un job idéal en dehors duquel nous ne pourrions nous épanouir. Ceux qui arrivent à donner du sens à leur carrière développent avant tout une agilité pour piloter avec cohérence leur mobilité professionnelle dans une posture réaliste. Ceux qui réussissent à trouver « leur voie » sont solides sur leurs priorités, leurs préférences, et proactifs dans la connaissance de leur environnement.
Dans notre culture française, être diplômé d’une grande école peut parfois orienter les choix de carrière dans une trajectoire toute définie. Etre utile, peut alors signifier de se mettre en capacité de se repositionner, dans une voie singulière, selon ses préférences et dans un environnement professionnel incertain : c’est une aptitude nouvelle.
Mais cela nécessite parallèlement que nos organisations accordent aux talents le droit de se réorienter, et pour cela que de plus en plus de décideurs, managers ou recruteurs adaptent leurs pratiques pour sortir des stéréotypes dans le recrutement et la mobilité. C’est tout le sens d’un Livre Blanc que notre association a publié en Septembre 2018 (*).

Fini les talents dociles, bienvenue aux carrières agiles !

(*) Atypisme & Transformations I Repenser la place des talents atypiques dans les organisations en mutation I Septembre 2018

 

SKEMA Alumni est partenaire du Réseau Primaveras, association Loi 1901 fondée par deux professeurs de CentraleSupélec, qui prône la liberté de choisir sa vie professionnelle pour mettre ses talents au service d’une carrière utile dans un monde en pleine mutation. Le Réseau Primaveras propose aussi des programmes pour aider les diplômés à savoir redonner un sens choisi à leur carrière, qu’ils soient en recherche d’emploi ou en poste. Voir www.lereseauprimaveras.fr.

Laurent Pollet, professeur en management à CentraleSupélec et co-fondateur de Primaveras, l’Ecole des choix professionnels pour développer les capacités à entreprendre sa carrière avec plus de sens, partage ce mois-ci avec le réseau SKEMA Alumni sa vision d'une carrière "utile".

Partager