Actualité

Comment l'empathie peut vous aider à réussir dans le monde du travail ? par Ajitabh Das (SK MBA 2010)

02 juillet 2019

Lorsque nos intérêts sont en jeu, nous pouvons devenir égoïstes. Et lorsque la poursuite de ces intérêts pose problème, nous sommes parfois amenés à compromettre notre intégrité en trichant pour obtenir ce que l’on souhaite. Dans le monde impitoyable des affaires, nous voulons servir nos intérêts en premier, car nous sommes socialement conditionnés à croire que nous devons parfois utiliser la supercherie pour devancer nos concurrents et ainsi réussir. Mais pouvons-nous toujours atteindre nos objectifs en trichant pour obtenir ce que l’on veut ? Le dilemme du prisonnier suggère le contraire.

La coopération est la meilleure alternative pour poursuivre ses intérêts

Le dilemme du prisonnier illustre la façon dont le psychisme humain passe de la coopération à la tromperie. Dans ce jeu, deux suspects impliqués dans le braquage d’une banque sont présentés à un procureur afin d’avouer leur crime et doivent choisir entre les différentes options qui s’offrent à eux pour sortir libres de cette affaire.  

Si les deux personnes gardent le silence et n’avouent pas leur crime (les deux suspects coopèrent ainsi l’un avec l’autre), alors elles écopent chacune d’une peine minimale d’un an de prison. Si l’une des deux personnes dénonce l’autre, alors celui qui dénonce est remis en liberté et le coupable écope d’une peine de trois ans de prison. Si les deux personnes se dénoncent (les deux suspects sont donc l’un contre l’autre), elles passent deux ans en prison. Le dilemme du prisonnier montre qu’en coopérant, les deux camps peuvent tirer le maximum d’une situation. 

Dans le monde des affaires, comme dans n’importe quel autre domaine, coopérer permet d’obtenir un meilleur résultat que lorsque l’on essaie de nuire à quelqu’un. La tricherie peut parfois apparaître comme une solution pour tirer profit d’une situation, mais vous serez perdant sur le long terme si vous trompez votre partenaire. La coopération est seulement possible lorsqu’au lieu de rester le centre de l’attention, vous considérez également les intérêts de vos collègues et de vos clients. La capacité à reconnaître les intérêts de vos partenaires puis à les laisser obtenir ce qu’ils souhaitent résulte de l’empathie.

L’empathie joue le rôle d’un détergent moral de l’égoïsme


David Brooks, l’éditeur du New York Times, déclare qu’une « diminution de l’égoïsme est compensée par une augmentation de l’empathie ». L’empathie apporte un côté humain à toute situation délicate en entreprise. Lorsque vous êtes empathique avec vos clients, votre raisonnement moral induit réduit votre part d’égoïsme. Aujourd’hui, être empathique dans le monde des affaires est une vertu car cela crée une atmosphère favorable pour entretenir une relation durable avec les clients.

Lorsque vous faites preuve d’empathie, vous êtes également mieux préparé pour percevoir les difficultés de votre client. Demain, si le marché change, ce même état d’esprit vous obligera à modifier votre mode de fonctionnement pour répondre aux préoccupations de vos clients. L’empathie vous empêche donc de devenir obsolète dans le monde des affaires.

Cultiver l’empathie dans l’esprit des collaborateurs rend l’environnement de travail plus humain. L’empathie ne purifie certainement pas l’esprit d’une personne qui nous bernerait malgré tout, mais un esprit plus averti pèsera le pour et le contre de la coopération et de la tromperie en évaluant la situation dans son ensemble. Cette vue d’ensemble créé une atmosphère favorable au développement durable des affaires et, à terme, le succès.
 

Article rédigé par Ajitabh Das, journaliste, SAP News Center, SK 2010 (source Forbes).
Ajitabh est diplômé de SKEMA (MBA avec une spécialisation en marketing). Il a travaillé dans des environnements multiculturels en France et en Inde, notamment grâce à des formations à SKEMA Business School, Sciences-Po et Bénarès Hindu University (Inde). Il est actuellement « Digital/Content Marketing Advisor » chez SAP.

 

Partager