Actualité

Le V.I.E, porte d'entrée pour l'expérience suédoise de Clémentine GOMEZ (SK 2019)

23 septembre 2019

Un Erasmus SKEMA Business School enchanteur au sein de la Göteborg Universitet en Suède, il n’en fallait pas plus à Clémentine pour tomber sous le charme de ce pays…et de ses habitants !

Dès le diplôme en poche, Clémentine se met à la recherche d’un emploi en Suède. 6 mois de candidatures plus tard, elle détient son fameux sésame : un contrat VIE pour l’entreprise ViaDirect, en tant que Regional Manager Scandinavie.

Les VIE, bien que rares, sont pourtant une voie royale pour accéder à un emploi à l’étranger pour tout français de moins de 28 ans.

« Je n’avais aucun contact professionnel sur place et toutes les offres que je voyais concernaient des diplômés en finance ou ingénieurs.
Mes longues heures à arpenter le site de
Civiweb* ont cependant payé ! »

Partagée entre la peur de ne pas s’intégrer et l’excitation de retourner en Suède, Clémentine fait ses bagages et atterrit au sein d’un espace de co-working. Seule collaboratrice de ViaDirect en Suède, elle se mélange pourtant aux autres co-workers qu’elle côtoie au quotidien, isolés eux aussi de leurs équipes respectives.

« Mes peurs se sont vite envolées grâce à ce lien noué avec les autres co-workers. L’espace dans lequel je me trouve participe à un environnement de travail et de synergies hyper dynamique et convivial. Je participe régulièrement aux déjeuners, afterworks, débats organisés. Le co-working est assez répandu en Suède, cela se sent dans leur pratique professionnelle. »

Pourtant, malgré ses quelques cours à l’université, Clémentine ne maîtrise pour l’instant que les rudiments de la langue suédoise. Passés les «Hallå » (« Bonjour »), « Tack » (« Merci) et « Vanligen » (« S’il vous plaît), elle switch vite en anglais, largement maîtrisé par tous les suédois. La langue suédoise, compliquée pour un novice, reste une belle façon de s’intégrer et de montrer à la population locale un respect et une volonté de communication. Pour ce faire, le gouvernement suédois offre à chaque étranger travaillant sur le territoire une formation poussée et totalement gratuite, qui mène à une certification officielle.

Ce qui a le plus frappé Clémentine en faisant ses premiers pas professionnels, c’est le côté bienveillant des managers qui font en sorte qu’on ne ressente pas une pression dingue au bureau. L’équilibre vie pro-vie perso est également au cœur du quotidien. En Suède, on commence sa journée à 8h et on la termine vers 16h pour se consacrer à sa famille, ses amis ou ses loisirs. La proximité avec la nature, au sein même de Stockholm, favorise des échanges plus slow et zen, permettant une reconnexion réelle avec le vivant et les vivants.

« Je compte bien profiter de Stockholm pendant quelques années encore, je m’y sens bien. J’ai malgré tout envie de pouvoir expérimenter l’expatriation dans d’autres pays également. L’Asie me tente, plus particulièrement Hong-Kong et Singapour »

Si la Suède vous attire, Clémentine vous conseille de :

- Arriver avec une sincère envie de découverte et une réelle ouverture d’esprit

- Ne pas se fier à ses premières impressions vis-à-vis des suédois, qui peuvent paraitre froids et distants

- Apprendre le suédois rapidement

- Eviter d’arriver en octobre-novembre, une réelle épreuve météorologique ( ! )

 

*Civiweb est la plateforme d’offres de VIE gérée par Business France. Le VIE est un contrat qui a des avantages économiques et d’opportunités professionnelles autant pour les entreprises que les candidats. Que vous soyez une entreprise de droit français qui souhaite ouvrir un poste à l’international ou un candidat de moins de 30 ans, vous trouverez toutes les informations sur Business France.

Partager