Actualités

Interview

Maxence Laplante (SKEMA 2014) présente « Les Marmots », plateforme éco-responsable 100% dédiée à l'univers enfant

23 décembre 2020

Diplômé de SKEMA en 2014, Maxence Laplante a co-fondé une plateforme web responsable "Les Marmots" dédiée à l’univers de l'enfant. Il nous raconte son parcours dans cette interview.

Maxence, parlez-nous de votre parcours. Comment a débuté votre carrière à la sortie de SKEMA ?

Après mon diplôme en master en Management spécialité Entrepreneuriat et Innovation à Nice, je suis rentré à Lille, ma ville d’origine. J’ai travaillé pendant presque 4 ans en tant que Business Developer chez KAVIK, une entreprise qui commercialise des produits innovants destinés au secteur du bâtiment. J’ai ensuite tout quitté pour faire un voyage autour du monde pendant un an, en solitaire, ce qui m’a fait énormément de bien. En rentrant, j’ai eu l’opportunité de m’associer avec un ami d’enfance (Martin Duretz) qui avait en tête de développer Les Marmots et je me suis donc lancé.

 

Qu’est-ce qui vous a motivé à entreprendre ?

J’ai toujours eu envie de me lancer, trouver ou développer une idée. Durant mes stages, j’ai eu l’occasion de travailler avec des start-up, ce qui m’a donné l’envie de faire le Master Entrepreneuriat et Innovation qui a conforté mon envie d’entreprendre.

 

Quand et comment l’idée de la plateforme web « Les Marmots » est-elle née ?

Les Marmots c'est un projet qui a pris forme fin 2018 à Lille par l'initiative de Martin. Papa d'une petite fille de 3 ans, il est parti d'un constat simple : l'offre sur le marché de l'enfant est importante, complexe, le plus souvent organisée en silo, portée sur le produit plus que sur le besoin.

 

Quel est le concept de cette plateforme ? Quels sont ses avantages ?

Nous nous définissons comme un agrégateur d'offre sur le segment enfant. Notre volonté : réunir tous les acteurs du monde de l'enfant sur une seule plateforme avec une vision à 360 degrés. Les Marmots, c’est une marketplace destinée à l’univers enfant éco-responsable.

 

Quelle est la plus grande difficulté que vous avez rencontrée ?

La  recherche de financement, longue et difficile. Tout le monde passe par là, il y a beaucoup d’organismes qui existent et qui peuvent venir en aide mais il faut les connaître. Il peut y avoir des refus et la déception peut être très grande, il faut savoir rebondir.

 

Quelles sont vos perspectives d’évolution ?

Nous souhaitons comme je le disais, précédemment, lever des fonds pour 2021. Afin de développer le concept au maximum. De plus, en 2020, nous avons créé la marque « Les Drôles de Bouilles » en s’associant avec un ancien de SKEMA (Thibault Bale, promo 2011), un concept novateur, « la Coloritable », une table à dessiner à l’infini pour les enfants. Cela nous permet de développer notre propre marque au sein des marmots.

 

Qu’est-ce que votre formation à SKEMA vous a apporté ?

Ma formation à SKEMA m’a permis de savoir saisir les opportunités. Lors de mon lancement, dans le monde de l’entrepreneuriat, j’ai ressorti mes cours de Master afin d’avoir une meilleure approche globale.

 

Comment le réseau des diplômés pourrait vous aider à développer « Les Marmots » ?

Je n’ai pas beaucoup utilisé à ce jour le réseau des diplômés. Toutefois, c’est une erreur. Je pense que le réseau peut apporter de la visibilité à notre concept et de la crédibilité. Car toute communication est positive, un partage en masse peut nous faire avancer dans le bon sens. Il existe aussi au sein de nos diplômés, des personnes qui travaillent dans notre secteur d’activité et qui peuvent nous aider à nous développer.

 

Quels conseils pourriez-vous donner à nos étudiants ou jeunes diplômés qui ont envie d’entreprendre ?

Prenez des risques ! Lancez-vous !

Retrouvez son interview dans Challenges en avril 2020.

Contact : Maxence Laplante, co-fondateur Les Marmots & Les drôles de bouilles 

 

Partager