Actualités

Interview

« SKEMA continue encore de m'inspirer » Grégoire Rastoul (SK 2009)

21 février 2020

Grégoire Rastoul, 35 ans, est fondateur et CEO d’UEX à Singapour. Cet expatrié dans l’âme partage son parcours brillant à SKEMA et son ambition de révolutionner le monde des assurances santé pour les particuliers et les PME. 

   

De SKEMA Lille à Singapour, comment en êtes-vous arrivé là ?

J’ai un fort ancrage à Singapour où j’ai vécu entre l’âge de 11 et 18 ans. J’ai passé mon baccalauréat au Lycée Français de Singapour, avant de retourner à Paris pour suivre une classe préparatoire et intégrer SKEMA. Quant à mon associé, Clément Bouthelier, c’est mon meilleur ami d’enfance, rencontré au IFS (International French School). Nous sommes d’ailleurs aujourd’hui respectivement président et trésorier de l’association des anciens élèves de l’établissement.      

    

Comment SKEMA vous a aidé à réaliser vos projets ?

Le soutien de l’entrepreneuriat et des professeurs issus du monde professionnel est réellement ce qui m’a le plus inspiré. L’apprentissage était double. Avoir un professionnel expert dans son domaine face à soi permet d’entrer dans le vif du sujet et de sortir de la théorie, modèle que j’ai pu approfondir par la suite, grâce à la possibilité d’alternance proposée par SKEMA. J’y ai ainsi découvert le monde de l’assurance au sein de Gras Savoye avant d’y être embauché par la suite.

La métropole lilloise est aussi un berceau entrepreneurial. On sent que l’école s’en nourrit. La dynamique de création et les valeurs de partage du Nord complètent le développement international, vocation de SKEMA. Les grands groupes comme Décathlon montrent qu’une internationalisation de leurs modèles de valeurs est possible. Je continue encore de m’en inspirer.

 

Racontez-nous votre parcours professionnel et comment vous êtes entré dans les assurances ?

Lorsque l’entreprise où je réalisais mon alternance a été rachetée par un fonds d’investissement, j’ai décidé rapidement de changer de projet et j’ai été embauché par Verspieren, en qualité de responsable du développement de partenariats affinitaires notamment avec les fédérations sportives françaises, pour assurer leurs membres.

Lorsque mon épouse a reçu une offre de poste à Singapour, j’ai proposé à la famille Verspieren l’idée de lancer un modèle entrepreneurial en Asie. Mon ambition était de changer la manière dont les gens choisissent leurs assurances santé. Il est aujourd’hui primordial de personnaliser son assurance santé en fonction des besoins et des nouveaux modes de vie plus nomades. Lors de la création d’UEX, nous sommes partis de cette nécessité : avoir un produit d’assurance et un programme adaptés à chacun.

 

Quels conseils donneriez-vous à ceux qui veulent créer leur entreprise ?   

L’élément clé lorsque l’on souhaite créer sa société, c’est de prendre conscience que l’on ne sait pas tout et de s’entourer d’experts dans leurs domaines. La deuxième règle importante, est que l’on ne peut pas se lancer dans un projet entrepreneurial sans un binôme présentant une vraie complémentarité. Finalement, je me suis associé avec mon meilleur ami Clément, ingénieur, très organisé, que je connaissais depuis 25 ans. C’était en 2016, UEX a aujourd’hui 4 ans d’existence.

Nous avons réussi à percer sur le marché de l’assurance à Singapour. Nous avons connu une croissance 10 fois plus élevée que celle de nos concurrents. Verspieren nous a accordés 6 mois pour reprendre leur participation au sein d’UEX. Après avoir étudié plusieurs propositions, nous avons reçu, en janvier 2019, le soutien d’un industriel de l’assurance, spécialisé dans la santé et implanté depuis de nombreuses années en Asie du sud-est.

 

Quel est le mode de fonctionnement d’UEX ? Pourquoi ce nom ?

Dans le choix du nom, notre volonté était d’associer deux piliers forts de notre société. « You » est surligné, car nous n’existons que pour nos clients. Le terme « Expérience » illustre notre modèle qui est de donner à nos clients la liberté de décider en connaissance de cause. Le logo d’UEX représente une flèche qui s’insère dans un cercle. Le cercle illustre une communauté animée par les mêmes besoins en terme de protection, avec une couleur différente pour la flèche chacun fait ses propres choix de couverture. C’est le modèle de la mutualisation, nous sommes tous solidaires.  

UEX se positionne comme un tiers de confiance. Notre ADN est de changer les habitudes des expatriés en matière de souscription à une assurance santé. Cela signifie comprendre, être capable de personnaliser et acheter simplement. Nous avons digitalisé tout le processus : une fois qu’un client décide de travailler avec UEX, il n’a plus besoin de nous, il crée son propre compte.    

La valeur d’UEX, c’est la plateforme avec laquelle nous créons une interface en fonction des besoins du client. Notre objectif est d’adapter la couverture spécifique de chacun en travaillant sur la simplification et l’uniformisation de la souscription. Nous sommes un peu des ovnis sur le marché de l’assurance.

Aujourd’hui, plutôt que de nous battre contre nos concurrents, nous avons eu l’idée de leur proposer la plateforme de demain. C’est ainsi que nous avons conçu une nouvelle marque, intitulée UEX Web Services. Avec cet outil, 90 % des démarches se font en ligne et 10 % grâce à des contacts en direct. Notre ambition est de la positionner comme une plateforme d’excellence sur le segment de la vente d’assurance santé locale et internationale.

    

Quelles sont vos perspectives de développement en Asie ?

Nous étudions la possibilité d’implantation à Hong-Kong, au Vietnam et en Thaïlande mais restons ancrés à Singapour. A l’image de la stratégie internationale de SKEMA, notre ambition sur le long terme est d’être toujours présent !

 

Le mot de la fin ?  

Le leitmotiv d’UEX, son ADN, est d’être un accompagnateur des Français sur le secteur de la santé. Nous souhaitons favoriser l’accès à de l’information de qualité, afin d’éviter des problématiques dramatiques. Nous souhaitons faire partie de la communauté, avec une vraie volonté d’accompagner les Français lors de leur expatriation à Singapour.

 

Contact : Grégoire Rastoul (SK 1987), Founder & CEO UEX

Propos recueillis par lepetitjournal.com pour SKEMA Alumni

Partager