Actualités

Interview

Nicolas Icard (SKEMA 2016) Market Risk and Treasury chez LVMH « La passion, fondement de réussite »

27 janvier 2021

Nicolas Icard, diplômé 2016, actuellement Market Risk and Treasury chez LVMH à Paris a répondu aux questions de SKEMA Alumni.

 

Pouvez-vous présenter et nous relater votre parcours professionnel ?

Dans le cadre de mon cursus à SKEMA et de ma spécialisation en Financial Markets & Investment (FMI), j’ai effectué plusieurs stages en finance dans les domaines de la banque et de l’entreprise. Mon stage de fin d’étude chez LVMH en trésorerie back et middle office a confirmé mon appétence pour la gestion du risque de marché en entreprise. J’ai débuté ma carrière en Audit Financier chez EY afin de parfaire mes connaissances financières appliquées aux entreprises et d’apprendre une méthode de travail alliant rigueur et rapidité d’exécution. J’ai ensuite rejoint le groupe LVMH à la direction des Financements et de la trésorerie en tant que gestionnaire de risques de marché et trésorerie.

 

Quelles sont vos missions chez LVMH ?

Au sein de l’équipe, nous avons une position transverse entre les holdings, les maisons du groupe LVMH dans le cadre des financements et des aspects liés à la trésorerie et au risque de change. L’une de mes missions principales est de gérer la couverture du risque de change des maisons du groupe en fonction de leurs budgets et de notre politique d’action sur les marchés. Cette gestion inclut la valorisation des instruments financiers ainsi que de nombreuses notes de suivi afin d’analyser les risques inhérents à nos expositions et nos placements. Nous gérons également les besoins en financement et les différentes acquisitions des holdings du groupe LVMH.

 

Pourquoi avez-vous choisi de travailler dans cette entreprise ?

J’ai toujours été attiré par le groupe LVMH en raison de son excellence et de la multitude de maisons présentes au sein du groupe. Au-delà du leadership mondial du groupe dans le domaine du luxe, LVMH contribue au rayonnement de la France à travers le monde et le groupe est le garant du savoir-faire français dans de nombreux domaines. Il est toujours plus facile de travailler dans un domaine et de s’intéresser à celui-ci lorsque l’on s’identifie aux valeurs de l’entreprise et que l’on partage sa vision. La force du groupe LVMH est son dynamisme et son envie constante de croître et de se réinventer à travers ses différentes maisons. Cela est d’autant plus intéressant lorsque l’on doit gérer les différentes acquisitions.

 

En quoi l’école et sa formation vous ont-elles aidé en début de carrière ?

J’ai choisi SKEMA pour deux raisons : sa spécialisation en Financial Markets & Investment, et la possibilité de partir dès la seconde année sur un campus étranger. Ces deux éléments m’ont permis de construire un parcours académique me permettant d’être rapidement opérationnel sur le marché du travail. Mes deux années aux États-Unis sur le campus de Raleigh m’ont permis de parfaire mon niveau d’anglais tout en découvrant une nouvelle culture. Les différents cours que j’ai suivis lors de la dernière année de spécialisation ont également été déterminants dans l’obtention de mon stage de fin d’étude.

 

Quelles raisons ont motivé vos choix de carrière ?

À la fin de mon second stage de césure, j’ai réalisé que je souhaitais travailler au service financier d’une grande entreprise car je voulais vraiment aborder la finance sous un angle concret, en lien avec un aspect business. J’ai donc choisi d’effectuer mon stage au sein de la trésorerie LVMH. Lors de ce stage, mon manager m’a conseillé de débuter ma carrière en audit afin de développer une méthode de travail reconnue en entreprise et particulièrement dans les postes liés à la trésorerie. J’ai gardé contact avec lui après la fin de mon stage, et je n’ai pas hésité lorsque celui-ci m’a contacté pour revenir dans son équipe chez LVMH.

 

Le meilleur conseil qu’on ait pu vous donner et celui que vous donneriez à un étudiant ou jeune diplômé qui souhaite faire carrière dans le secteur du luxe ?

Le meilleur conseil que j’ai pu recevoir est de ne jamais abandonner ses désirs de carrière. Cela peut paraître évident comme conseil mais il n’y a pas qu’une seule voie qui mène à tel ou tel emploi, et des parcours atypiques ou à première vue éloignés peuvent parfois mener aux mêmes types de postes. En ce qui concerne le conseil que je pourrais donner, celui-ci n’est pas propre au domaine du luxe car ce domaine ne nécessite pas une seule qualité précise, bien au contraire. La créativité, l’innovation, l’excellence et le savoir-faire des maisons de luxe demandent surtout d’être passionné. La passion est pour moi primordiale car elle permet de se surpasser et de comprendre avec beaucoup plus d’aisance les différents enjeux propres à un secteur d’activité ou à un poste en particulier.

 

Gardez-vous contact avec les autres Alumni / le réseau des diplômés ?

Je garde principalement contact avec certains amis rencontrés lors de mes années américaines et j’ai notamment eu l’opportunité de faire recruter un ami/diplômé chez EY avant de quitter mon poste en audit.

 

Votre plus beau souvenir à SKEMA ?

Mon plus beau souvenir restera mes années passées aux États-Unis. La possibilité de voyager à travers le pays et de découvrir une nouvelle culture fut une expérience enrichissante. À mon sens, il est important de profiter des années d’études pour voyager, découvrir de nouveaux horizons et ainsi se rendre compte de la chance que l’on a de pouvoir évoluer en France.

 

Vos futurs projets ?

Fort d’une expérience de 3 ans désormais en trésorerie chez LVMH, je souhaite continuer à progresser au sein du groupe avec pour objectif de rejoindre le Front-Office d’une entreprise d’ici 3 à 5 ans.

 

Contact : Nicolas Icard, Market Risk and Treasury à LVMH 

 

Partager