Actualités

Parcours

Pascal Van Hoorne (SK 2004), un diplômé slasheur et super papa !

05 août 2020

Pascal Van Hoorne (SK 2004) nous raconte son parcours depuis SKEMA. De jeune cadre dynamique à consultant/bloggeur/papa de jumeaux, un changement de vie radical qu'il ne regrette aucunement !


L’après SKEMA…

Fils de parents et de grands parents cadres d’entreprise et dirigeants, la question de mes études n’en a pas été réellement une ! Il y a 20 ans, j’intègre SKEMA Lille, un peu par atavisme. Issu du Sud-Ouest, je pose un pied sur le sol nordique en me disant que je n’y resterai que le long de mes 3 années en tant que Skémien… Finalement, 20 ans plus tard, je n’y ai pas posé un pied mais 8 pieds : les miens et ceux de la famille que j’ai construite.

Après une année de césure, j’intègre en alternance le Cabinet FIDAL, 1er Cabinet d’avocats d’affaires en Europe. Non pas pour une carrière juridique mais en tant que chargé de communication, un job qui n’existait pas à cette époque ! N’étant pas le spécialiste pour rester dans des cases, je bénéficie de l’absence de référentiel sur mon poste pour me le créer sur-mesure. Au fil des années, je deviens le « bras droit » du Directeur Régional sur les Hauts de France.

Au bout de 8 ans, la case devient trop étroite pour moi. Je pense à partir mais j’ai en tête une dernière opportunité que j’ai envie de créer. Je construis le projet puis sollicite le Directoire pour le lui proposer. Je deviens alors Directeur National de FIDAL FORMATION, organisme de formations juridiques de FIDAL : je me transforme alors en Intrapreneur. Le Directoire me laisse toute autonomie pour piloter l’activité. Avec mon équipe de près de 50 personnes, nous développons une nouvelle stratégie qui permet d’augmenter le CA de + 20% en 3 ans.

Au début de l’année 2016, je sais que je vais devenir papa. De jumeaux ! Un déclic pour moi. Je m’interroge alors sur le "Pascal Papa" que j’ai envie d’être. Et le "Pascal professionnel" que je suis n’est pas aligné avec ce que je souhaite être en tant que père. J’ai besoin de temps pour être auprès de mes enfants et d’un job avec plus de sens. Je décide alors de négocier mon départ quelques mois avant la naissance de mes jumeaux et de dire au revoir à mon costume de jeune cadre dynamique, toujours entre 2 trains ou 2 avions, au très bon statut social et à sa très grosse rémunération. J’ai aimé ces années où j’ai tant appris sur moi et sur les autres mais je n’ai plus envie de ce costume. Je veux être pleinement moi. Authentique !

 

Choisir, c’est renoncer. Et j’ai choisi de ne pas choisir.

Je quitte alors l’habit confortable de salarié pour celui plus hasardeux d’indépendant. Je n’ai alors pas de projet défini, juste des envies. Après les premiers mois passés auprès de mes jumeaux, je construis le chemin : au fil des rencontres et des déjeuners hebdomadaires, avec des personnes que je ne connais pas ou peu, que je m’impose. Se nourrir et ouvrir les champs des possibles. Planter des graines. Certaines poussent très vite (je partage une belle aventure durant 6 mois avec Valeurs & Valeur, Start Up RH innovante et pleine de sens, créé par une diplômé SKEMA, Amélie Fenzy (SK 2003), qui s'est entourée d'autres diplômées : Marie-Aude Tran (SK 2014) et Marie Méchin (SK 2003)) et d’autres prennent plus de temps. Angoissant parfois de voir ce temps défiler… même si c’est bien ce temps que je cherchais.

Après 2 ans, plusieurs graines finissent par grandir. Ce que j’imaginais se met en place. Aujourd’hui, je suis devenu un Slasheur. Je suis consultant en communication (notamment pour des cabinets d’avocats) et en management (notamment pour des associations). J’interviens également dans différentes écoles supérieures (pour transmettre ce que j’ai eu la chance d’apprendre) en mettant l’accent sur l’humain et les softs skills. En parallèle de ces activités, j’ai créé le blog www.histoiresdepapas.com pour mettre la lumière sur les papas engagés et contribuer, à mon échelle, à l’égalité Femmes/Hommes qui me tient à cœur (changer le regard de la société et des entreprises sur la paternité, c’est changer le regard sur les femmes et sur leurs opportunités professionnelles). Je suis aussi conférencier, j’ai auto-publié un premier livre et travaille actuellement sur un roman sur la paternité (sortie début 2021 dans une grande maison d’édition). J'ai enfin créé un Mooc « Créez le job de vos rêves et la vie qui va avec ».

Ces activités sont nombreuses et pourtant, avec une bonne organisation, elles me laissent la possibilité d’amener mes enfants chaque matin à l’école, d’aller les y chercher une ou 2 fois par semaine à 16h30, d’être quasiment tous les jours à 18h à la maison, et de prendre presque 4 mois off sur l’année (avec ou sans eux, sans ou avec un peu de travail à distance… mais un travail que j’aime qui ne me donne pas vraiment l’impression d’en être un).

Choisir, c’est renoncer. Et j’ai choisi de ne pas choisir. D’être heureux dans mon rôle de papa ET dans mon job. D’avoir du temps pour les deux. Alors bien sûr, cela ne se fait pas tout seul, en restant sur son canapé devant Mo-mo-motus : cela demande de s’interroger sur soi, de s’ouvrir, de prendre des risques, de sortir de sa zone de confort, de sortir de certaines injonctions sociétales, d’oser, de briser beaucoup de croyances … Mais ce chemin est tellement bon ! Cette liberté est précieuse. Il parait que nous avons une seule vie… Alors choisissons de la vivre pleinement !

 

Contact : Pascal VAN HOORNE (SK 2004)  - www.pascalvanhoorne.com

 

Partager