Actualités

Interview

Adrien Giroudon (SK 2014) lance le costume xSuit en France. Le premier costume innovant – confortable et facile d'entretien !

06 mars 2020

La révolution a été lancée en juillet 2017 sur les plateformes de financement participatif, Kickstarter et Indiegogo, où le xSuit a atteint plus de 1 200 commandes pour un montant total de plus de 650,000$. xSuit, devient ainsi le costume le plus financé de l’histoire du crowdfunding. A l’origine de ce projet, trois frères Canadiens, Max, Reouven et Nathaniel Perez. Ce n’est qu’après le succès de la campagne de Kickstarter qu'Adrien Giroudon, les a rejoint afin de poursuivre leur développement. Fort de leur savoir-faire, ils ont su imposer aux États-Unis, le xSuit comme le nouveau standard du costume, bousculant les codes d’une industrie figée. C’est en juin 2019, après six ans passés à l’étranger, qu'Adrien décide de rentrer en France avec l’ambition de poursuivre la révolution dans son pays.

 

En quoi vos premières expériences professionnelles vous ont aidé dans votre vie d’entrepreneur ?

Pour mes premières expériences professionnelles, j’ai travaillé à Shanghai dans le monde de la nuit. C’est un milieu difficile où il faut accepter de commencer bas et de se salir les mains. Je pense que ce fut la meilleure formation en entrepreneuriat que j'ai pu avoir.

 

Parlez-nous de xSuit, en quoi ces costumes sont innovants et exceptionnels ?
Les costumes xSuit sont hydrophobes et technologiques. Ils sont réalisés à partir d’un tissu 100% stretch : le xMembrane®. Ce tissu innovant dont les caractéristiques moléculaires ont été modifiées, par nanotechnologie, permet d'obtenir des propriétés anti-taches, anti-odeurs et infroissable.

 

Devant le succès de la société américaine, pourquoi avoir décidé de partir et de vous lancer seul en France ?

La société américaine étant déjà constituée de plusieurs partenaires, il n’y avait pas d’opportunité pour entrer dans le capital. De plus, après six années passées en Chine, l’idée de rentrer en France me plaisait. Pour des raisons logistique et budgétaire, il était difficile de se développer sur plusieurs marchés à la fois. Cela demande plus d’entrepôts afin d’assurer les retours et échanges, la traduction du contenu en autant de langues et un investissement marketing supplémentaire. En tant que Français c‘était donc une évidence pour moi : il fallait que je saisisse cette opportunité de lancer la marque en France, via une nouvelle structure de distribution.

 

Racontez-nous tout le process d’une implantation en France.

Au début, il fallait exister afin de tester le produit. J’ai donc simplement dupliqué la boutique américaine en effectuant l’ensemble de la traduction et créé la marque sur les réseaux sociaux. À la suite de cela, j’ai contacté mes amis afin d’annoncer le lancement et avoir les premiers avis. Après avoir reçu quelques commandes et des retours positifs, j’ai longuement étudié la concurrence afin de déterminer le prix de vente idéal et le positionnement. Le consommateur français est très différent de l’américain. Il faut évidemment expliquer son concept mais également justifier son prix en détaillant ses marges, partager son histoire et offrir une transparence totale. Dans les costumes, il y a les acteurs « low-cost », les marques à fort notoriété et le sur-mesure / la confection artisanale. Nous ne sommes aucun des trois ! De plus, le secteur du costume n’a pas changé depuis cinquante ans, il est donc très difficile de convertir les gens à une nouveauté.

 

En quoi le réseau des diplômés SKEMA pourrait vous aider dans la réalisation de ce projet ?

Les partenariats entre entrepreneurs sont une chance d’aller plus vite. Au stade de start-up, c’est primordial car vous êtes limité en ressources. Partager des locaux, de la visibilité, des bases de données ou co-organiser des évènements seraient un réel plus.

 

Quels sont vos projets futurs ?

Le développement de notre offre, avec l’arrivée de la chemise xShirt et d’une collection pour femme actuellement disponible en précommande aux Etats-Unis. L’étape importante que nous souhaitons franchir est l’ouverture d’un showroom à Paris afin d’offrir la possibilité aux clients, encore réticents à l’achat en ligne, de venir découvrir et essayer nos vêtements. En revanche, l’acte d’achat restera toujours en ligne, via notre e-boutique et les clients seront livrés à l’adresse de leur choix.

 

Le mot et/ou phrase de fin qui pourrait résumer le travail accompli.

On voit beaucoup d’articles sur des start-up ayant réalisée en un temps records, des levées de fonds impressionnantes. Mais il faut savoir que « l’idée » est souvent le fruit de plusieurs années de réflexion, d’essais parfois dans des domaines très différents, et d’échecs qu’il a fallu transformer en opportunités. C’est pourquoi, j’aime beaucoup cette citation de Winston Churchill : “Success consists of going from failure to failure without loss of enthusiasm”.

 

Pour en savoir plus, visitez xSuit France ou contactez Adrien Giroudon

Partager